La quête représente une partie significative des ressources financières de la paroisse. Elle est absolument indispensable à la vie de la paroisse et à l’accomplissement de ses missions pastorales, d’accueil et d’entre aide, et également d’évangélisation!

Dans cette période troublée où la messe est célébrée “sine populo”, en absence d’assemblée, l’application “la quête” permet, en toute sécurité, de faire parvenir vos dons à la paroisse.

Elle se télécharge sur App Store  ou Google Play, vous vous laissez guider pour la paramétrage (paroisse et n° de carte de crédit). Vous n’aurez plus, alors, qu’a choisir le montant du don à chaque quête. Le système est entièrement sécurisé par cryptage des données, et chaque euro donné va directement à la paroisse choisie : aucune commission n’est perçu par un intermédiaire quelconque.

Merci à tous pour ce geste qui marque votre soutien à notre paroisse !

 


Télécharger la brochure

Visiter le site : appli-laquete.fr


Les conditions seront précisées demain, mais le diocèse nous indique que les messes de la Toussaint pourront être célébrées.

Dès hier soir le ministre de l’intérieur confirmait aux responsables religieux que les fêtes de la Toussaint et les visites aux cimetières  pourraient se dérouler “normalement” -en respectant les gestes barrière-.

En revanche, pour les semaines suivantes aucune information n’a réellement été donnée. nous attendons le communiqué du premier ministre, aujourd’hui jeudi,  et les instructions du diocèse. 

 Nous ferons de notre mieux pour tenir à jour les informations sur le site de la paroisse, au plus prés de l’actualité. Donc n’hésitez à consulter régulièrement le site.

PROJET D’AIDE A L’EGLISE EN DETRESSE
Septembre 2020

Vous avez été nombreux à répondre avec générosité au projet d’aide aux séminaristes éprouvés par le terrorisme dans le diocèse de Ouahigouya au Burkina Faso. « Ce précieux soutien a permis, malgré la crise, de supporter les charges de formation des grands séminaristes ». Monseigneur Justin Kientega remercie les fidèles paroissiens de Chambourcy-Aigremont pour leur marque de solidarité évangélique.

Les familles éprouvées par la crise terroriste et sanitaire n’étaient plus en mesure de soutenir la formation de leurs jeunes séminaristes. Cette aide a contribué à assurer une partie de l’année de formation (achat d’articles scolaires, frais de manuels et livres liturgiques, vêtements, …) des 16 grands séminaristes qui de fait « ont été soulagés de poursuivre leurs études en étant sûrs que leurs familles pouvaient s’acheter à manger et assumer la scolarité des plus jeunes ». « Malgré l’aggravation de la situation par le covid-19, toutes les familles ont acquis plus de résilience grâce à votre appui ». « Bien plus, l’aide apportée à leurs familles a permis d’éviter les abandons vocationnels » (Econome diocésain, Abbé B).

« Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? J’élèverai la coupe du Salut en invoquant le nom du Seigneur Ps 115, 12-13. Touché par autant de bienveillance et de solidarité, je voudrais que mon ministère sacerdotal soit exercé dans la reconnaissance et l’attention aux personnes vulnérables », Abbé F.

Cette formation digitale gratuite débute le 28 septembre : elle vise à mieux comprendre et vivre la célébration eucharistique en 6 semaines.
Ce MOOC peut être une occasion d’évangélisation, puisque la formation proposée à tous.
Plus d’information et inscription sur https://lemoocdelamesse.fr/

« Je suis bien arrivé dans ma nouvelle paroisse de Bailly-Noisy-Rennemoulin le 31 août 2020 et tout commence bien pour moi grâce à vos prières et aux riches expériences humaines et pastorales que j’ai vécues avec vous et au milieu de vous. Je suis en train de prendre mes marques tout doucement avec mon curé et des paroissiens qui m’ont très bien accueilli. Je rends grâce à Dieu et je compte toujours sur vos prières pour vivre une fructueuse et belle expérience année pastorale encore dans ma nouvelle mission.
L’ordinateur que tous les paroissiens de Chambourcy-Aigremont m’ont offert comme cadeau de départ m’a fait énormément plaisir et ne manquera pas de m’aider dans mon travail déjà ici en France et l’année prochaine dans mon pays, le Burkina Faso. Encore merci pour ce beau et utile cadeau qui me rappellera toujours de chacune, de chacun d’entre vous, de votre gentillesse et de la belle année que j’ai vécue avec vous malgré le confinement.
Je ne suis pas prêt de vous oublier et je ne manquerai pas de passer vous voir à l’occasion. »

Père Patrice Kaboré.

Horaires messes, Adoration, Catéchisme…

Adoration

Qui viendrait honorer le Seigneur de sa présence parmi ces 5 derniers créneaux ? Vous êtes attendus !

Mardi : 12h à 13h et 13h à 14h

Mercredi : 10h à 11h – 13h à 14h et 20h à 21h

Contact : adoration.sainteclotilde@gmail.com

Catéchisme

La paroisse est encore en recherche de catéchistes le mercredi entre 10h et 11h pour des enfants de CE1 et CM1. Une formation diocésaine est organisée le 30 septembre à Chambourcy
Merci de contacter Rozenn : catechisme.steclotilde78@gmail.com 06 79 48 65 35

Erratum

Certaines feuilles avec les horaires de messe dominicale du trimestre ont une erreur. Lorsqu’il y a la messe le dimanche soir à Orgeval, la messe est à 18h30 et non à 18h comme cela a pu être inscrit. Merci de corriger si vous avez la mauvaise feuille.

Le père André Menyé célèbrera les laudes, messes et adorations tous les jours habituels sauf le mercredi. il n’y a pas de permanence du curé.

“Monseigneur Aumônier m’a demandé l’an dernier de commencer une formation à l’accompagnement spirituelle, laquelle se déroule sur deux ans. Un jour par mois je serai absent et deux fois dans l’année je serai absent pendant une semaine. Je serai donc absent du 21 au 25 septembre : il n’y aura pas de permanence du curé cette semaine-là ! Je vous remercie de votre compréhension !”         

Père Vianney

La messe d’installation du père Vianney de Lacotte aura lieu le samedi 19 septembre 2020 à 18h30 en l’église sainte Clotilde de Chambourcy.

Pendant cette cérémonie notre nouveau curé recevra de Monseigneur Bruno Valentin sa charge paroissiale.

La messe sera suivi d’un apéritif donné à la maison paroissiale, une occasion  de rencontrer le père Vianney et de l’accueillir parmi nous.

Mieux comprendre la messe d’installation d’un curé

(extrait de www.catholique78.fr)
Le curé d’une paroisse reçoit sa charge pastorale de l’évêque qui lui attribue trois missions : enseigner, sanctifier, gouverner. Cette installation fait partie intégrante d’une célébration liturgique. Présenté comme « un pasteur, un père irremplaçable » par la Congrégation Romaine du Clergé[1]., le prêtre est celui qui guide sa communauté vers le Christ et vers le Père, à l’image du bon pasteur. Le curé représente le « Christ Tête » et « favorise la communion entre l’Eglise locale, diocésaine et universelle »

Mission d’enseigner

L’évêque confie au nouveau curé la charge de transmettre la Parole de Dieu et de l’enseigner. Il a charge de faire connaître à travers la prédication, la catéchèse et tout autre forme de réflexion spirituelle et d’approfondissement doctrinal « la vérité de l’Évangile » [2] en lien avec les préoccupations de notre monde : « S’ils veulent vraiment atteindre l’esprit des auditeurs, [les curés] ne doivent pas se contenter d’exposer la parole de Dieu de façon générale et abstraite mais ils doivent appliquer la vérité permanente de l’Évangile aux circonstances concrètes de la vie »[3]. Le curé a à cœur que chacun puisse grandir en liberté et en responsabilité. Il veille aussi à ce que la communauté participe à l’édification de la société en développant la solidarité et la charité.

Mission de sanctification

En présidant l’Eucharistie -de laquelle découlent tous les sacrements- le curé participe à la mission épiscopale de sanctification des fidèles. Il veille à ce que les sacrements soient donnés et que la communauté paroissiale soit habitée par le goût de la prière. Il fait de l’Eucharistie, signe de l’unité de l’Eglise, la force et la joie des fidèles. Par le baptême, l’eucharistie, la réconciliation, le mariage ou encore l’onction des malades, il permet à la communauté d’entrer en communion avec le Christ.

Mission pastorale

Le curé prend part enfin pleinement à la charge de l’évêque de rassemblement et de communion dans la paix et l’unité. Dans le rituel d’installation, l’évêque souligne : « Vous travaillerez à établir entre tous la communion de la foi et de la charité, rendant ainsi visible, en cette paroisse, le mystère de l’Eglise, corps mystique du Christ. Que votre ministère de gouvernement se déroule dans la paix et qu’il soit empreint de miséricorde et d’amour fraternel. » Le curé porte une attention particulière à ce que chacun se sente accueilli dans la communauté paroissiale. Dans le rituel d’installation, les fidèles de la paroisse reçoivent exceptionnellement la paix du Christ de la part de leur curé et reconnaissant ainsi la paix et l’autorité qui lui sont confiées.
Désigné explicitement par son ordination pour servir, le prêtre porte sa mission curiale dans l’écoute, le travail et la réflexion avec la communauté paroissiale. Cette dernière participe pleinement à la transmission de l’Évangile, notamment en soutenant les décisions et en restant force de proposition bienveillante. « Au milieu de tous les baptisés, les prêtres sont des frères parmi leurs frères, membres de l’unique Corps du Christ dont la construction a été confiée à tous » [4]. Une façon de dire que si le curé doit marcher devant, comme chef et pasteur de la communauté, il ne marche pas seul…

[1] Le prêtre, pasteur et guide de la communauté paroissiale, Congrégation Romaine du Clergé – Octobre 2002.
[2] Galates 2,5
[3] Presbterorum ordinis, n°4
[4] Presbterorum ordinis, n°9

Catéchisme
Pour les enfants, baptisés ou non qui ont le désir de connaitre l’amour de Dieu pour eux et de découvrir ou approfondir leur foi en Jésus. Il est encore possible de s’inscrire au catéchisme durant le mois de septembre en rencontrant le père Vianney à sa permanence. Faites-le savoir autour de vous !


Recherche catéchistes.
« La foi naît de l’annonce » (Romain 10,17). Pour découvrir la foi les enfants de nos villages ont besoin d’ainé dans la foi pour leur annoncer. Mais c’est aussi en annonçant que l’on approfondit sa foi. Petits et grands, tous nous avons besoins d’approfondir notre foi. Pour vous aider, il vous est possible de devenir catéchiste. Beaucoup ne se sente pas digne, ou pas à la hauteur : n’ayez pas peur, l’Esprit Saint nous accompagne dans notre mission. Plus il y aura de catéchistes, moins vous aurez de possibilité d’être seul avec les enfants !
Les enfants ont besoin de vous !

Formation chrétienne des jeunes
Tu es au collège ou au lycée. Tu n’as pas d’aumônerie là où tu étudies, ou bien tu voudrais approfondir ta foi là où tu vis pour être avec des jeunes de ta paroisse ou de la paroisse d’à côté.
Le père Vianney a le projet de monter un groupe pour t’accompagner dans ta croissance spirituelle, rapproche-toi de lui en le contactant par mail à l’adresse de la paroisse ou bien en venant à l’une de ses permanences.

La Conférence des évêques de France (CEF) a publié ce lundi les chiffres relatifs aux ordinations de prêtres pour l’année 2020. 83 prêtres diocésains seront ordonnés dans 34 diocèses de France métropolitaine, ainsi que pour le diocèse aux Armées et le diocèse de Fort-de-France, auxquels s’ajoutent 17 prêtres issus d’une communauté non religieuse ou d’une société de vie apostolique et ordonnés pour un diocèse, 21 prêtres religieux, et 5 prêtres célébrant selon la forme extraordinaire du rite romain.

Dans les diocèses concernés par les ordinations, un ou deux prêtres sont en général ordonnés. Les chiffres sont plus élevés dans les diocèses suivants: Fréjus-Toulon (8 ordinations), Paris et Saint-Brieuc (6), La Rochelle et Bayonne (4), Nice et Lyon (3)…

Et à Versailles 6,  le 28 juin 2020 :

Pierre Bouquin, Gaël Jacob, Arnaud de Lamberterie, Gautier Picard-Destelan, Grégoire Sabatié-Garat et René Kabisu. 

La plupart des ordinations presbytérales a eu lieu durant les week-ends des 20-21 juin ou auront lieu les 27 et 28 juin. Le 29 juin, l’Église fête saint Pierre et saint Paul. Différents et complémentaires, l’un et l’autre nous rappellent que l’Église est fondée sur les apôtres. C’est aux alentours de cette date que la majorité des ordinations de nouveaux prêtres sont célébrées.

En 2018, le nombre total d’ordinations était le même, réparties ainsi: 78 prêtres diocésains, 18 prêtres issus d’une communauté non religieuse et au service d’un diocèse, 30 prêtres religieux.

Comme le rappelle la CEF, la France comptait 14 786 prêtres en activité en 2017.