Horaires des messes à venir


Messes dominicales :

  • Samedi 6 février à 16h30 (Premières Communions)
  • Dimanche 7 février à 16h30
  • Dimanche 14 février :  une seule messe à 10h
  • Dimanche 21 février : Messe à 16h30 (plus de messe le samedi comme annoncé)
  • Dimanche 28 février : une seule messe à 10h
  • Samedi 6 mars à 16h30 (messe anticipée)
  • Dimanche 7 mars à 16h30

Messes en semaine :

  • mardi 16 à 8h45
  • jeudi 18 à 8h45

La messe des Cendres, le Mercredi 17 Février, sera célébrée à midi.

Joie pour notre diocèse : ce 06 février 2021, Mgr Luc Crepy est nommé évêque de Versailles par le Pape François.

Il sera installé le 11 avril 2021 à 15h à la cathédrale Saint-Louis.

Mgr Luc Crepy était précédemment évêque du Puy-en-Velay.

Lettre aux habitants des Yvelines


Message de Mgr Luc Crepy

aux habitants des Yvelines

Le Puy-en-Velay, samedi 6 février 2021

Chers amis,

Après six années d’épiscopat au Puy-en-Velay, le pape François me nomme aujourd’hui
évêque de Versailles. Le I l avril prochain, après la célébration d’installation en la
cathédrale Saint-Louis, je commencerai mon ministère d’évêque dans les Yvelines.


Bien sûr, ce n’est pas sans regret que l’on quitte son premier diocèse, et je suis
reconnaissant aux diocésains de Haute-Loire de m’avoir permis d’apprendre a servir
l’Église comme évêque. C’est confiant en cette expérience que j’arrive a Versailles, tout
en sachant qu’il me faudra prendre le temps de découvrir peu à peu ce beau et grand
diocèse, ses membres, ses paroisses, ses diverses réalisations et ses projets. Ainsi,
j’espère, dans les premiers mois, avoir la joie de rencontrer les différents acteurs de la
vie ecclésiale. Je souhaite également faire connaissance des diverses réalités humaines,
sociales et économiques des Yvelines dans lesquelles s ‘ insère la vie des communautés
catholiques. Je me réjouis déjà de la découverte de mon nouveau diocèse et j ‘accueille
avec confiance ce qu’il me sera donné d’y vivre, avec ses joies et ses difficultés.


Cette responsabilité de successeur des apôtres, charge d’annoncer l’Évangile a tous, ne
s’exerce pas seul mais en collaboration avec les prêtres, les diacres et les consacrés, ainsi
que tous les baptisés de l’ Église. Puissions-nous ensemble être a l’écoute de l’Esprit
Saint qui guide l’Église à la suite de l’unique Pasteur qu’est le Christ ! Je compte sur
votre prière comme vous pouvez compter sur la mienne.


À très bientôt !

+Luc Crepy
Evêque nommé de Versailles


Pour télécharger la lettre aux habitants des Yvelines en PDF…

Pour mieux connaitre Mgr Luc Crepy  …

Le cœur de la proposition de l’encyclique est l’écologie intégrale ; une écologie qui « incorpore la place spécifique de l’être humain dans ce monde et ses relations avec la réalité qui l’entoure » (15).

En effet, nous ne pouvons « concevoir la nature comme séparée de nous ou comme un simple cadre de notre vie » (139)

.

Différents types d’écologie :

  • Environnementale, économique et sociale,
  • Culturelle,
  • Et enfin l’écologie de la vie quotidienne.
  • Le chapitre se termine par un regard sur deux principes importants : le bien commun et la justice entre les générations.

L’ECOLOGIE ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE

 Tout est lié

Avec de nombreux exemples concrets, le Pape François ne fait que répéter qu’il y a un lien entre les questions environnementales, sociales et humaines qui ne peut pas être rompu. « Il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale mais une seule et complexe crise socio environnementale. » [139]

 

https://toutestlie.catholique.fr/

L’ECOLOGIE CULTURELLE

Menace de notre patrimoine

« Il y a, avec le patrimoine naturel, un patrimoine historique, artistique et culturel, également menacé. ». « Il faut prendre en compte l’histoire, la culture et l’architecture d’un lieu, en maintenant son identité originale. » [143]. Il est nécessaire d’intégrer le futur du droit des peuples et les cultures avec la participation des acteurs sociaux à partir de leur propre culture.

L’ECOLOGIE DE LA VIE QUOTIDIENNE :

Redéfinir notre rapport au monde

Dans cette partie le Pape traite de la question de la qualité de vie qui touche tout le monde. « Le cadre qui nous entoure influe sur notre manière de voir la vie, de sentir et d’agir. » [147]. « La vie sociale positive et bénéfique des habitants répand une lumière sur un environnement apparemment défavorable. Parfois, l’écologie humaine, que les pauvres peuvent développer au milieu de tant de limitations, est louable. » [148). Il faut cependant faire attention aux quartiers très pauvres où « le passage quotidien de l’entassement à l’anonymat, […] peut provoquer une sensation de déracinement qui favorise les conduites antisociales et la violence. » [149].

LE BIEN COMMUN ET LA JUSTICE ENTRE LES GENERATIONS

Soyons solidaire

L’écologie intégrale est inséparable de la notion du bien commun. Le Pape appelle la société dans son ensemble, et les Etats en particulier, à défendre et à promouvoir le bien commun, qui exprime de manière particulière, la solidarité et l’option préférentielle pour les plus pauvres. Le bien commun concerne aussi les générations futures : « On ne peut plus parler de développement durable sans une solidarité intergénérationnelle. » [159].

Au revoir Monseigneur Aumonier !

Pour que tous les paroissiens diocésains se souviennent et rendent grâce, un documentaire d’un quart d’heure donne à voir la cohérence et le travail de fond de Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles de 2001 à 2020.

Deux vidéos à retrouver sur (catholique78.fr)

A travers des extraits et des interviews, 20 ans d’épiscopat retracés en vidéo. De quoi se souvenir et rendre grâce !

Ce documentaire d’un quart d’heure donne à voir la cohérence et le travail de fond de Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles de 2001 à 2020 :

Ses visites pastorales et démarches synodales à l’écoute des catholiques des Yvelines ; 

Son attention particulière à la vie de foi des jeunes ; 

Et à la famille dans sa globalité ;

L’accompagnement des vocations : prêtres, diacres, laïcs en pastorale ;

L’importance accordée à la charité ET à la mission ;

Son goût des pèlerinages ;

Son ouverture au monde et aux catéchumènes selon sa devise épiscopale “Avance au large” ;

(catholique78.fr) ou https://youtu.be/fYWkVJA841c

En images : les adieux de Mgr Aumonier au diocèse

Mgr Aumonier avait souhaité cinq rendez-vous avec les fidèles du diocèse pour vivre avec eux une messe d’action de grâce :

 

“Je ne prévois pas un unique rendez-vous pour tout le diocèse. J’effectuerai plutôt une sorte de pèlerinage marqué par cinq étapes. Je serai heureux de vous y retrouver à travers la présence de délégations de chacune de vos communautés organisées par vos curés” avait annoncé Mgr Aumonier dans son message de renonciation le 17 décembre 2020…

 

Retour en images sur (catholique78.fr)

Le Saint Père a signé la préface du livre de poèmes du jeune Luca Milanese, intitulé “Rime a sorpresa”, dans laquelle il constate que si la beauté parait souvent moins présente aujourd’hui, c’est parce que notre capacité d’écoute est moins grande.

La beauté est une expérience, écrit le Pape :

 « La beauté dont Luca devient le porteur, ne naît pas d’un travail laborieux sur de grands thèmes ou d’un choix minutieux de mots savants, mais elle naît comme une capacité spontanée à faire ressortir avec les mots justes l’intériorité qui l’habite et qui lui fait voir des liens même là où apparemment il n’y en a pas ». Et de poursuivre : « Si

aujourd’hui il y a une pauvreté de la poésie, ce n’est pas parce que la beauté a disparu, mais parce que notre capacité d’écoute a disparu ».

C’est vers les jeunes, principalement, que le saint Père adresse son message, en les exhortant « à faire ressortir les talents que le Seigneur a semés en eux, et que parfois ils ne trouvent pas le courage de manifester par peur du jugement ou de l’échec. »

Commentant le fait que le Pape François ait accepté d’écrire la préface du livre d’un jeune poète, le directeur de La Civiltà Cattolica observe que « le geste du Pape est subversif : il ne choisit pas le connu et l’établi. Il appose sa signature sur les paroles de ceux qui n’ont pas un discours accompli et reconnu comme tel. Son intérêt réside dans les travaux en cours. Il nous fait donc comprendre que c’est dans cette tension que nous trouvons la clé de notre époque : dans l’observation de ce qui se développe, et non du fruit mûr ». Et le père Spadaro de poursuivre :

« Le mot est l’élément concret dans lequel tout ce que nous vivons et pensons trouve son propre corps ». Et ce que Luca Milanese accomplit, c’est « créer des liens et saisir la profondeur de l’expérience, c’est être à l’écoute de la réalité et de soi-même », relevant que les vers du jeune poète représentaient « un appel à l’harmonie ».

“Une Femme culte,
enquête sur l’histoire et les légendes de Marie Madeleine”

Editions Gaussen

“Nous sommes ici invités à suivre une passionnante enquête, accessible à tous, appuyée sur une solide investigation ainsi que sur une série d’entretiens menés auprès de scientifiques (historiens, archéologues), de religieux et de défenseurs des traditions. Avec clarté, humour et respect pour chacun de ses interlocuteurs, François Herbaux raconte vingt siècles de développement de la légende de Marie Madeleine, dessinant ainsi une grande fresque qui part des Évangiles, décrit l’essor médiéval du culte de la sainte en Bourgogne et en Provence et aborde les visions actuelles du personnage (sans omettre l’inévitable Marie Madeleine du Da Vinci Code). L’ouvrage permet de mieux comprendre la tradition des saints de Provence : de la figure vénérée à Saint-Maximin-La-Sainte-Baume jusqu’aux cultes des Saintes Maries de la Mer et de Sara la noire, chère aux Gitans de Camargue. Le résultat de cette enquête historique nous est proposé dans cet excellent livre de vulgarisation scientifique, sérieux et instructif, d’une lecture très agréable, sur l’histoire d’une figure majeure du christianisme. »  Éditions Gaussen.

Journaliste scientifique (ESJ – Lille), François Herbaux est l’auteur, notamment, de Nos Ancêtres du Midi, Enquête sur la préhistoire, de Sigean à Menton (Laffitte, 2005) et de Puisque la Terre est ronde Enquête sur l’incroyable aventure de Pythéas le Marseillais (Vuibert, 2008).

Présentation de l’ouvrage sur Youtube par l’auteur (2 min) :
https://www.youtube.com/channel/UCrE0iMxjvKEZpBlHrqcGINA

Noël approche !

Merci à vous,

 

pour votre soutien et votre générosité au marché de Noël de notre paroisse.

Le marché est maintenant fermé.

 

Belle attente jusqu’à Noël à tous.

Le pape François a accepté la démission de Mgr Aumonier.

La Lettre de notre évêque :

Versailles, le 17 décembre 2020

 

Le pape François vient d’accepter de me relever de la charge d’évêque de Versailles, que le pape saint Jean- Paul II m’avait confiée il y a vingt ans.

 La règle de l’Église catholique veut qu’à l’approche de ses 75 ans, l’évêque remette sa charge au Saint Père. Cherchant à servir au mieux le bien du diocèse, mais ne me sentant plus aujourd’hui l’énergie suffisante pour prolonger ma mission, j’ai présenté dès à présent ma démission au pape François, quelques semaines avant l’échéance précise du 22 février prochain.

 En attendant la nomination et l’installation de mon successeur, un administrateur diocésain sera élu demain par le collège des consulteurs.

 Pour ma part, je souhaite beaucoup, après ces années passées avec vous, pouvoir vous faire mes adieux reconnaissants sous la forme la plus adaptée et la plus juste possible pour nous tous, en tenant compte bien-sûr des conditions sanitaires actuelles.

 C’est pourquoi je ne prévois pas un unique rendez-vous pour tout le diocèse. J’effectuerai plutôt une sorte de pèlerinage marqué par cinq étapes. Je serai heureux de vous y retrouver à travers la présence de délégations de chacune de vos communautés organisées par vos curés, et invitées à se répartir de la manière suivante :

 Le samedi 16/01 à 16h30, à l’église Saint-Lubin de Rambouillet, pour les doyennés de Rambouillet et de Maule-Montfort-Houdan ;

 Le dimanche 17/01 à 10h30, à la collégiale de Poissy, pour les doyennés de Poissy et de Saint-Germain-en-Laye ;

 Le dimanche 17/01 à 16h, à la collégiale de Mantes, pour les doyennés de Mantes, de Meulan et de Plaisir ;

 Le samedi 23/01 à 16h30, à Saint-Joseph de Sartrouville, pour les doyennés de Sartrouville et du Vésinet ;

 Le dimanche 24/01 à 16h, à la Cathédrale Saint-Louis, pour les doyennés de Versailles Nord, Versailles Sud et de Saint- Quentin-en- Yvelines.

 À quelques jours maintenant de fêter la Nativité, je m’unis de tout cœur à l’hymne joyeux des anges, émerveillés de la grandeur et de la présence de Dieu : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime » !

 

† Eric AUMONIER Évêque émérite de Versailles

 

Vidéo à voir sur catholique78.fr

L’éducation est un geste d’espérance pour le Pape François

Une éducation de qualité est une base nécessaire pour protéger notre foyer commun : le Pape François prend la parole à l’occasion du lancement de la Mission 4.7 des Objectifs de développement durable des Nations unies sur l’éducation.

Cette mission fait partie de la mise en pratique du quatrième objectif de l’Agenda 2030 de l’ONU quant au développement durable qui envisage d’assurer « l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

Elle vise aussi à promouvoir le septième point de ce quatrième objectif qui vise « une éducation en faveur du développement et des modes de vie durables, des droits de l’homme, de l’égalité des sexes, de la promotion d’une culture de paix et de non-violence, de la citoyenneté globale et de l’appréciation de la diversité culturelle ». Le tout en synergie avec le Pacte éducatif mondial lancé par le Pape François.

Le Saint-Père rappelle que lors de cette année marquée par la pandémie de covid-19, un milliard d’enfants ont subi une interruption de leur scolarité. Dans ce contexte, les participants à ce symposium se réunissent « dans un acte d’espérance pour que les pulsions de haine, de divisions et d’ignorance puissent et soient dépassées par une nouvelle vague d’opportunités éducatives basées sur la justice sociale et sur l’amour mutuel, un nouveau pacte éducatif mondial lancée en octobre dernier ».

Les santons de Provence, le sapin de Noël, la crèche de Noël, le calendrier de l’Avent, la couronne de l’Avent…

Pourquoi ces symboles ? Que signifient-ils ? Quelle est leur histoire ?

Tout savoir sur les traditions qui accompagnent la fête de la Nativité :

https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/noel/371610-les-traditions-de-noel/