Alfred est un catho pratiquant qui a un peu de mal avec la confession : en 6 épisodes, cette mini-série devrait aider à lever quelques freins classiques au sacrement de réconciliation. On espère que vous aimerez et que comme nous, vous finirez par vous dire que “Finalement, se confesser, ce n’est pas si compliqué” !

Épisode 1 : “J’ai trop honte”

Épisode 2 : “Mais je n’ai rien fait de grave, j’ai pas tué, j’ai pas volé, mais …”

Épisode 3 : “Puisque Dieu est amour, je n’ai pas besoin de prêtre pour confesser mes péchés …”

Épisode 4 : “Pourquoi aller se confesser puisque je raconte toujours la même chose ?”

Épisode 5 : “La confession ? Ce n’est qu’une formalité.”

Épisode 6 : “Ça fait trop longtemps”

Cliquer sur le lien pour voir les vidéos :

https://www.catholique78.fr/2016/03/30/une-web-serie-sur-la-confession/

 

Fête de Saint Joseph, vendredi 19 mars

« Nous pouvons tous trouver en saint Joseph, l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés », écrit le pape François dans Patris corde, la lettre apostolique dont le Bulletin Paroissial du groupement a entrepris la publication (Voir colonne ci-contre). Lui qui a su préserver et protéger sa famille, « nous enseigne que, dans les tempêtes de la vie, nous ne devons pas craindre de laisser à Dieu le gouvernail de notre bateau ».

Prière à saint Joseph

Joseph, on t’appelle le juste, le charpentier, le silencieux…

Moi, je veux t’appeler mon ami.

Avec Jésus, ton fils et mon Sauveur, avec Marie ton épouse et ma mère, tu as ta place dans mon cœur, tu as place dans ma vie.

Prends ma main et conduis-moi lorsque l’ombre et la nuit rendent mes pas incertains.

Toi qui as cherché le Seigneur, toi qui l’as trouvé, dis-moi où il est !

Dis-moi où il est quand les jours succèdent aux jours, remplis de travail et de soucis ou de solitude et d’ennui !

Dis-moi où il est quand l’épreuve et la souffrance sont le pain quotidien ! Dis-moi où il est quand l’espérance relève mon courage et m’invite à avancer avec plus d’entrain ! Dis-moi où il est quand mon cœur veut l’aimer, lui le premier et les autres, avec lui et en lui ! Dis-moi où il est quand on vient près de moi chercher réconfort, amitié et joie !

Joseph, mon ami, toi qui as cheminé à travers les rayons et les ombres, apprends-moi à rencontrer le Seigneur dans le quotidien de ma vie. Toi, le témoin étonné de l’action de l’Esprit, aide-moi à reconnaître ses merveilles et à lui être soumis. Toi, le grand attentif aux besoins des tiens, garde bien ouverts mon cœur et ma main

 

(Mgr Léon Soulier, évêque émérite de Limoges)

Si vous avez encore la chance d’avoir votre grand-mère, n’oubliez pas de lui souhaiter une bonne fête ce dimanche 7 mars.

Cette fête lancée en 1987 par… La marque de café « Grand’Mère » est un merveilleux prétexte pour témoigner de notre affection à leur égard. À l’époque, le but était évidemment commercial. Pourtant, cette fête s’est progressivement installée dans les mœurs. Profitons surtout de ce moment pour leur prêter davantage attention et nous mettre à leur écoute ! Le pape François a souvent évoqué le rôle important joué par sa grand-mère, Nonna Rosa, dans sa vie et surtout son cheminement dans la foi.

 

Voici trois citations émouvantes, profondes et inspirantes, de François au sujet de sa grand-mère :

Une capacité à transmettre la foi

« Le premier message chrétien que j’ai entendu dans ma vie c’était de la part d’une femme – de ma grand-mère ! C’était le premier grand message reçu en famille, à la maison. C’était très beau. C’est pour cela que je pense beaucoup à l’amour que tant de mères et de grand-mères mettent dans la transmission de la foi ».  (Homélie du Dimanche des Rameaux, le 24 mars 2013)

Des paroles qui restent une boussole

« Les paroles des grands-parents adressées aux enfants ont quelque chose de spécial. Et ils le savent très bien. Je garde toujours sur moi, dans mon bréviaire, les paroles que ma grand-mère m’a transmises dans une lettre le jour de mon ordination. Je les lis souvent, et c’est bénéfique pour moi ». (Audience générale du 11 mars 2015)

La sagesse de la nation

Au cours d’un échange avec les jeunes volontaires des JMJ à Cracovie, cette question fut posée par le pape François :

– « Pouvez-vous me promettre qu’en vous préparant aux JMJ de Panama, vous parlerez beaucoup plus avec vos grands-parents ?– Oui ! – Et si vos grands-parents sont au ciel, alors vous parlerez davantage avec d’autres personnes âgées ?– Oui !– Posez-leur des questions car ils sont la sagesse de la nation !

Au cours de ce dialogue impromptu, le Pape approfondit les raisons de l’importance de la place des personnes âgées dans notre société :

« Notre civilisation fait-elle suffisamment attention aux personnes âgées ? Ont-elles leur place parmi nous ? Les civilisations qui respectent les anciens garantissent leur développement parce qu’elles savent respecter la sagesse et les connaissances des seniors. Celles qui n’accordent pas de place aux personnes âgées, qui les rejettent parce qu’elles créent des problèmes, ce sont des sociétés qui portent le virus de la mort ! »

Dans une société, la nôtre, qui consacre énormément de ressources et d’efforts au progrès médical, et qui permet ainsi le prolongement de la vie, il n’est pas sûr que nous sachions profiter de ceux qui restent de plus en plus longtemps à nos côtés. Profitons donc, sans plus attendre, de leur accorder toute l’attention et le respect qu’ils méritent. En leur rendant un peu de bonheur qu’ils nous ont transmis, nous en recevrons au centuple en retour.

D’autres papes sont intervenus à plusieurs reprises pour marquer la considération de la communauté ecclésiale à l’égard des grands-parents plus généralement, notamment le pape émérite Benoît XVI qui a écrit une belle prière pour eux, en 2006.

« Seigneur Jésus, Tu es né de la Vierge Marie fille des Saints Joachim et Anne. Regarde les grands-parents du monde entier. Protège-les ! Ils sont une source d’enrichissement pour les familles, pour l’Eglise et pour toute la société. Soutiens-les! Tandis qu’ils vieillissent, puissent-ils continuer à être pour leurs familles de solides piliers de la Foi évangélique, des gardiens de nobles idéaux familiaux, des trésors vivants de profondes traditions religieuses. Fais d’eux des maîtres de sagesse et de courage, afin qu’ils puissent transmettre aux générations futures les fruits de leur mûre expérience humaine et spirituelle. Seigneur Jésus, aide les familles et la société à apprécier la présence et le rôle des grands-parents. Qu’ils ne soient jamais ignorés ou exclus mais rencontrent toujours respect et amour. Aide-les à vivre sereinement et à se sentir accueillis durant toutes les années de vie que Tu leur accordes. Marie, Mère de tous les vivants, garde les grands-parents constamment sous Ta garde, accompagne-les dans leur pèlerinage terrestre, et par Ta prière, accorde à toutes les familles d’être un jour réunies dans la Demeure du Ciel, où Tu attends toute l’humanité pour la grande étreinte de la Vie sans fin. Amen.

Pape Benoît XVI. – 2006

Eglise et Bioéthique

Le projet de loi bioéthique est à nouveau débattu à partir du 19 janvier 2020 jusque début février. Les évêques de France appellent les catholiques à se mobiliser.

 

Ce vendredi 29 janvier est une journée de prière à laquelle nous sommes tous appelés à nous associer.

 

C’est une initiative inédite que proposent les évêques de France à celles et ceux qui désirent témoigner de leur inquiétude au projet de loi bioéthique. Ils proposent à partir du 15 janvier quatre vendredis de jeûne et de prière. « Nous souhaitons appeler tous les catholiques ainsi que les hommes et femmes de bonne volonté à se tourner vers Dieu en priant et en jeûnant pour Lui demander la grâce de nous ouvrir les yeux à tous et d’être ensemble des artisans du respect de tous les êtres humains…

Un document interactif pour guider notre prière et notre réflexion : 

« Que nos yeux s’ouvrent ! »

Jeunons et prions pour sortir d’une bioéthique aveuglée…

Télécharger le document sur : catholique78.fr

Samedi 30 janvier 2021…

… le diocèse nous invite à 1 journée de retraite en visio-conférence pour écouter ce que Dieu nous dit des relations et entrer dans son désir, dans sa manière de vivre ensemble et avec la création, en s’appuyant sur la Parole de Dieu et l’exhortation du pape François dans l’encyclique « Laudato Si ».

Une rencontre via un lien Zoom, pour prendre, ensemble, un temps pour prier avec la Parole de Dieu et partager…

Une invitation qui vient à point alors que les interactions et interdépendances de toutes sortes sont profondément ressenties comme difficiles ces derniers temps. Comment faire pour qu’elles puissent redevenir, selon le désir de Dieu, le moyen de rassembler tous ses enfants ?

Quelques thèmes de réflexion :

– Dieu lie son destin au nôtre

– La création don de Dieu

– L’Homme est un être de relation

– Avec Marie

– Se recevoir d’un Autre…

Samedi 30 janvier, de 10h à 16h (Autres dates disponibles : 13 mars et 8 mai)

Organisation de la journée :

– Introduction au thème

– Pistes pour la prière personnelle

– Temps de prière personnelle et ensemble

– Partage au cours de la journée

Centre spirituel de Versailles ; 68, avenue de Paris ; 01 39 50 21 56

Inscription et Renseignements : secretariat@cenacle78.fr

Merci d’envoyer votre nom, prénom et adresse mail pour que nous puissions vous envoyer les liens zooms.

Alors que le confinement est nécessaire sur bien des points pour notre santé, cette période particulière réduit nos contacts physiques et nous prive de ce moment privilégié de notre vie spirituelle qu’est la célébration de l’eucharistie.

Si assister à la messe n’est pas possible pour l’instant, il nous revient de trouver des moyens de nourrir notre foi.

Vous trouverez dans cette rubrique les différentes actions déjà mises en place et, nous l’espérons, toutes celles à venir.

N’hésitez pas à participer à ce qui existe déjà, et à nous communiquer vos suggestions.

 


Autour du dimanche

Samedi 29 novembre

  •  Adoration et confession à Morainvilliers de 16h à 17h30

Dimanche 30 novembre

  • Adoration, confession à Orgeval de 10h à 12h
  • Adoration, confession à Chambourcy de 15h30 à 17h30

Prière pendant le confinement

Le confinement que nous vivons avec l’aide de l’Esprit du Seigneur, peut être l’occasion de partager nos convivialités paroissiales d’une manière nouvelle. Le père Vianney nous invite mardi 24 novembre à 21h pour prier ensemble les complies par le lien zoom suivant : https://us04web.zoom.us/j/79911617540?pwd=eldSN3h5L3d4Q09hL2MwMkJ6ZmlwQT09
Meeting ID: 799 1161 7540 – Passcode: 5y739x


Partager un temps de liturgie de la parole avec le père Vianney

lien vers la chaine You Tube 

https://us04web.zoom.us/j/79911617540?pwd=eldSN3h5L3d4Q09hL2MwMkJ6ZmlwQT09
Meeting ID: 799 1161 7540 – Passcode: 5y739x


Rencontrer le Père Vianney

pour se confesser, parler, prier …

Pendant le confinement, les heures de permanences sont maintenues mais elles auront lieu dans les églises
– église de Chambourcy mardi de 17h à 18h30 et mercredi de 18h à 19h30
– église d’Orgeval jeudi de 17h à 18h30 et vendredi de 18h à 19h30


Adorer le Saint Sacrement

L’adoration a lieu tous les mercredi de 8h30 à 19h,

C’est un moment privilégié avec Dieu alors : poussez la porte de l’église et arrêtez-vous quelques minutes auprès de Jésus Eucharistie.

lien vers la page


Proposer une intention de prière

Une rubrique est ajoutée au site pour vous permettre de déposer des intentions de prière.

Les intentions de prière seront confiées à la prière du père Vianney.

Si vous désirez que votre intention de prière soit rendue publique pour que les paroissiens qui le désirent puissent s’y associer il suffit de l’indiquer clairement à la fin de votre texte avec la mention “à publier” suivi du type de signature que vous souhaitez: anonyme, initiales, prénom et initiale du nom.

Pour être en règle avec la RGPD : par défaut l’intention n’est pas publiée sur le site de la paroisse.

Lien vers la page


Recevoir l’eucharistie en dehors de la messe :

 Il est possible de recevoir l’eucharistie en dehors de la messe, pour cela :

  • Si vous ne vous êtes pas confessé depuis longtemps vous êtes invité à vous y préparer en recevant le sacrement de la Réconciliation.
  • Ensuite vous pouvez venir à l’une des permanences (en semaine ou samedi-dimanche) qui ont lieu dans les églises et simplement exprimer votre désir de recevoir la sainte eucharistie au père Vianney de Lacotte.
  • Pour vous y préparer vous pouvez lire et méditer la lecture du jour ou une autre chez vous ou dans l’église.
  • Vous ne pouvez pas vous déplacer, vous préférez ne pas vous déplacer pour une juste raison, ou bien vous préférez prendre rendez-vous, contactez votre curé.

QUE NOS AINÉS N’HÉSITENT PAS !


L’Avent, un appel incessant à l’espérance.

« Notre Dieu est le Dieu qui vient », il ne nous abandonne jamais, assure le saint Père et, fort de cet appui, François demande aux fidèles de donner raison à l’espérance qui est en eux, notamment en cette période de pandémie.

En cette nouvelle année liturgique, « L’Église rythme le cours du temps avec la célébration des principaux événements de la vie de Jésus et de l’histoire du salut ; comme Marie, elle illumine le chemin de notre existence, nous soutient dans nos préoccupations quotidiennes et nous guide jusqu’à la rencontre finale avec le Christ », rappelle d’abord le Pape qui poursuit sa catéchèse sur la liturgie du jour qui invite à vivre ce «temps d’attente et d’espérance» qui prépare Noël, le temps de l’Avent.

« Notre Dieu est le Dieu qui vient : Il ne déçoit pas notre attente !» promet le Pape François.

« Peut-être nous fera-t-il attendre, traverser des moments d’obscurité, parfois il ne se fait pas voir, mais il est le Dieu qui vient», répète François qui poursuit : « Il est venu à un moment précis de l’histoire et s’est fait homme pour prendre sur Lui nos péchés ; Il viendra à la fin des temps comme juge universel ; Il vient chaque jour visiter Son peuple, visiter chaque homme et chaque femme qui L’accueille dans la Parole, dans les Sacrements, dans leurs frères et sœurs ».

« Jésus frappe à la porte de notre cœur, mais le laisse-t-on y entrer », s’interroge le Pape qui suggère de se mettre à l’écoute des idées et des inspirations qu’Il nous envoie chaque jour. La vie est faite de hauts et de bas, « de lumières et d’ombres » note François. Chaque personne vit des moments de déception, d’échec et de perplexité. Le Saint-Père souligne le contexte particulier dans lequel ce temps de l’Avent se déroule en outre cette année, celui de la pandémie. « La situation génère chez beaucoup de gens l’inquiétude, la peur et le découragement ; nous risquons de tomber dans le pessimisme, la fermeture et l’apathie ».

Comment réagir dès lors à cette situation ? « L’attente confiante du Seigneur nous fait trouver réconfort et courage dans les moments sombres de l’existence » répond le Pape qui cite le psaume 32 : « Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier. La joie de notre cœur vient de lui ». Et qu’est-ce qui donne naissance à ce courage et à cette confiance ? Cela naît de l’espérance, une vertu qui pousse vers l’avant à la rencontre du Seigneur.

Dieu est présent dans l’histoire de l’humanité, marche aux côtés de l’homme pour le soutenir, ne l’abandonne jamais. « Dieu nous accompagne dans nos événements existentiels pour nous aider à découvrir le sens du voyage, le sens de la vie quotidienne, pour nous donner du courage dans les épreuves et la douleur. Au milieu des tempêtes de la vie, Dieu nous tend toujours la main et nous libère des menaces », assure François. Aucun autre peuple, n’à la grâce d’avoir un Dieu si proche de lui. François en est heureux, « comme c’est beau », s’exclame-t-il, avant d’insister sur le fait que si nous attendons la révélation de Dieu, Lui espère que nous nous manifestions à Lui.

Retraite entre le samedi 5 et mercredi 9 décembre 2020

en vision conférence proposée par le Diocèse

une vidéo de la paroisse de Poissy par le Père Hoffmann.

à suivre en suivant ce lien : le topo des prêtres


INFORMATION IMPORTANTE :

En raison du couvre-feu, l’horaire de la rencontre du jeudi 5 novembre est avancé. 

Elle aura donc lieu comme prévu à l’église St Nicolas (Villennes-sur-Seine) le jeudi 5 novembre à 18h au lieu de 20h15.


 

« La prière, c’est un entretien. Nous pourrions dire tout simplement : c’est un contact avec Dieu, un échange affectueux avec Dieu. La rencontre de deux amours, voilà ce qu’est l’oraison ! » (Bienheureux P. Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus).

Une soirée par mois pour partager, écouter un enseignement audio, faire oraison ensemble dans le silence de notre cœur. Cette année nous ferons la connaissance de St Jean de la Croix, et découvrirons son influence sur Ste Thérèse de l’Enfant.

Rencontre le jeudi de 20h15 à 22h à l’église St Nicolas, Place de l’Église, 78670 Villennes-sur-Seine. Dates : 1er octobre, 5 novembre, 3 décembre, 7 janvier, 4 février, 4 mars, 8 avril, 6 mai,3 juin.

Renseignements : laurence.le.griel@gmail.com